Select Page

Module 3 – Comment intervenir

MISE EN SITUATION 2 – Relation entre locataires

Vous êtes intervenant.e dans une ressource d’hébergement jeunesse. Une locataire vient vous voir à votre bureau pour se plaindre en criant contre une autre locataire. La jeune vous explique qu’elle est victime de violence et qu’elle a des preuves. Elle demande que vous lisiez le message reçu:

Eille!!! T’arrêtes-tu de piocher!?!?!!! T’as vraiment aucun respect pour le monde!!! Y’a du monde qui veut dormir le matin!


(Selon les informations que vous irez chercher pour explorer davantage la situation-problème, il est possible que cette réponse change en cours d’évaluation.)

Vous devez explorer avec la locataire si ce message avait pour intention de la rabaisser, de l’humilier ou de la contrôler. L’intention ici semble être d’exprimer un désagrément et non d’attaquer personnellement la locataire. À la limite, nous pouvons être en présence d’un jugement de valeur au niveau de ce qu’est le respect ainsi qu’un travail à faire au niveau du savoir-dire et de la diplomatie. (Intentionnalité)

Vous avez aussi à explorer si c’était la première fois qu’elle recevait un texto de cette même locataire ou s’il s’agit d’une situation qui se répète souvent. Selon le contenu du texto, rien ne nous indique qu’il y ait eu d’autres échanges entre elles. Il serait par contre intéressant d’explorer la dynamique entre les locataires en dehors des échanges texto. Il faut éviter d’embarquer trop précipitamment dans une intervention, car on peut avoir tendance, comme fait peut-être la cible du message, à dramatiser la situation ou y répondre rapidement sans avoir fait toute l’évaluation. (Action répétitive)

Vous pouvez vérifier s’il existe un rapport de pouvoir entre ces deux locataires ; si la locataire se fait intimider par rapport à son statut économique, son orientation sexuelle, son origine ethnique, etc. Dans le cas présent, le texto ne sous-entend pas la présence de rapports inégaux, mais c’est un aspect à vérifier dans l’évaluation de la situation. (Présence de rapports inégaux)

Quelle intervention faites-vous?

1) Je fais venir l’autre locataire afin de mettre en place une médiation.

La jeune peut nous interpeller en urgence, mais on doit évaluer si l’urgence existe réellement et s’il est stratégique d’agir sur l’urgence ou s’il s’agit d’une dynamique bien installée (se demander, par exemple, pourquoi la jeune fait appel à nous maintenant pour intervenir). Il est peut-être prématuré d’impliquer l’autre locataire avant d’avoir clarifié la situation. Un désaccord à ce niveau mérite-t-il notre intervention immédiate? Y a t-il des règles de bonne conduite dans la maison auxquelles on peut se référer?

2) Je lui demande de m’expliquer quel est le problème avec ce message.

Vérifier le sens que la jeune donne au message reçu; comment s’est-elle sentie à la lecture du texto? Qu’est ce qu’elle a compris du message? Vous pouvez accompagner le jeune dans la compréhension du message, lui encourager de prendre un temps de recul avant de répliquer: sortir de la réaction émotive première, afin que sa réaction reflète bien ce qu’elle souhaite réellement communiquer, tenant compte de son objectif et son besoin dans la communication.

3) Je lui demande de m’expliquer davantage ce qui s’est produit dans leur relation avant ces échanges.

Vérifier le sens que la jeune donne au message reçu; comment s’est-elle sentie à la lecture du texto? Qu’est ce qu’elle a compris du message? Vous pouvez accompagner le jeune dans la compréhension du message, lui encourager de prendre un temps de recul avant de répliquer: sortir de la réaction émotive première, afin que sa réaction reflète bien ce qu’elle souhaite réellement communiquer, tenant compte de son objectif et son besoin dans la communication.